Tumblelog by Soup.io
Newer posts are loading.
You are at the newest post.
Click here to check if anything new just came in.

January 29 2013

ZeEnglishBlogue

Sortir oui…mais ou?

Brighton est connue internationalement pour sa qualité de ville d'étudiante, dynamique, culturelle et envoutante…

Mais comme toutes le autres villes il n'est jamais évident de repérer les bons endroits. Certains seront plus jazz quand d'autres préféreront l'electro. La particularité de cette ville c'est aussi ce potentiel de pouvoir réunir des grands artistes dans des domaines très variés. 

Ainsi voici 3 salles de concerts et clubs ou nous vous garantissons une bonne soirée!

1. Concorde 2:

Salle de concert emblématique de Brighton, elle rassemble les adeptes d'electro et de rock qui souhaite profiter d'une soirée pour apprécier la venue d'artistes anglais mais aussi internationaux. 

2. Digital: 

Très fréquenté par les étudiants, ce club dont la taille est plutôt restreinte demeure particulièrement rempli pendants les weekends. Les Mardi et Jeudi soir sont les rendez-vous Dub-Step. 

<

3. Hedkandi:

Peut-être l'un des clubs les plus classes de Brighton, sa clientèle varie mais ce sont souvent les Londoniens qui y passent le temps d'une soirée le samedi soir. Plus cher que ses concurrents, il mise sur une ambiance plus chic.

Vous avez les adresses, il ne reste plus qu'a y aller!

November 29 2012

ZeEnglishBlogue

Une soirée au « Royal Opera House »

Depuis quelques années, je m’intéresse énormément à l’opéra et j’essaie de saisir chaque opportunité qui se présente pour assister à différents types d’opéras ou de ballets.

Cette année, étant étudiant à Brighton, j’ai profité de cette proximité avec Londres pour assister à un opéra comique: Elisir d’Amore. Les personnages principaux étaient incarnés par Roberto Alagna et Aleksandra Kurzak, deux stars internationales dans le milieu de la musique classique.

        

Les chorales et les chanteurs principaux sont époustouflants, les décors sont grandioses et la mise en scène est particulièrement bien menée. Les spectateurs se laissent embarquer dans cette ambiance italienne des années 50 ; le jeu des acteurs fait sourire à maintes reprises et honorent l’opéra comique.

C’est un véritable voyage de 2h45 qui semble durer à peine une heure, les scènes amusantes mais aussi les solos bien plus émouvants illustrent la puissance d’un spectacle complet.

 

 

 

Le Royal Opera House est un lieu magnifique, bien que la Scala de Milan ou encore l’Opéra Garnier de Paris ont beaucoup plus de charme et d’authenticité, c’est un endroit qui donne envie de découvrir le monde de l’Opéra.

            

 

La grande question, c’est le prix bien évidemment… Pour y assiter à Elisir d’Amore j’ai payé 40 pounds (50 euros) par place (1 mois et demi à l’avance), nous étions place au Paradis (dernier étage de la salle de spectacle). J’avais peur d’avoir une visibilité restreinte, mais au contraire nous avions une vue plongeante sur l’orchestre et la scène.

 

Pour une soirée particulière que vous ne regretterez pas n’hésitez pas et tentez l’expérience!

October 31 2012

ZeEnglishBlogue

New-York cheese-cake : Elu mon goûter de Novembre

Je tiens à prévenir tout le monde, cet article s’adresse aux gourmands ! Pour ceux qui ne l’auront pas encore réalisé on est bien en hiver, du moins la température extérieure nous le rappelle à chaque fois que l’on pointe le bout de son nez dehors…

Qui dit hiver, dit petit goûter au coin du feu ou près du radiateur, du moment qu’on est au chaud ça fait toujours du bien...

Personnellement, été comme hiver, le goûter c’est sacré! Sauf que l’hiver j’ai toujours un peu plus de temps pour cuisine ou découvrir de nouvelles saveurs.

 

Il y a quelques jours j’ai fait la connaissance d’un cheese-cake magnifiquement bon: Le New-York Cheese-Cake! Je sais cela ne se dit pas mais je suis incapable de trouver un mot qui existe pour décrire le bonheur que j’ai pu ressentir.

Je suis vraiment le dernier à dire du bien des cheese-cakes que je trouve très sucrés et pas forcément bon.

Celui la repose sur une fine couche de caramel, et sa pâte est terriblement croustillante.

 

 

La vanille, un zeste de citron, du fromage frais et quelques œufs associés à de la crème fraîche feront votre bonheur.

 

Pour les recettes, il existe beaucoup de variantes, alors n’hésitez pas à trouver celle qui vous convient :)

June 25 2012

ZeEnglishBlogue

"She's lost control again" in Manchester

Aujourd’hui, c’est direction Manchester avec un peu de culture à étaler. Si toi aussi tu aimes voyager, mais par-dessus tout, ce qui t’anime, c’est la musique, alors cet article est pour toi. Tu pourras me remercier ensuite de t’avoir donné aussi généreuse lecture. Mais revenons-en à nos moutons du nord de l’Angleterre…

 

Si tu es comme ma voisine qui écoute Patrick Sébastien et que pour toi Manchester n’évoque que la célèbre équipe de football où a joué David Beckham, tu sais le Manchester United, alors tu peux t’accrocher à ton siège de bureau parce que je vais refaire ta culture musicale et ébranler toute l’éducation que tu as reçue. Tu verras, après lecture de l’article tu m’aimeras et tu me le diras.

 

Manchester, faut le voir tout autrement… Ce n’est ni la ville du nord de l’Angleterre où il y fait mauvais et gris, ni la ville où le taux de suicide est le plus élevé (bon, je te l’accorde, on ne l’appelle pas « gunchester » pour rien, mais oublie ça le temps de la lecture, tu veux bien ?). Manchester c’est bien plus que tout ce que tu peux penser… Manchester c’est l’éclosion, le berceau, la renaissance.

Pour le moment tu ne vois pas où je veux en venir, pas vrai ?

 

Replongeons-nous un peu plus de 30 ans en arrière, en 1976, lorsque claquaient les rangers des punks sur les rues pavées de Manchester aux côtés de jeunes en manteaux en fourrures, se déplaçant en bande pour aller voir LE premier concert  hors de Londres des Sex Pistols.  Il n’y a que 30 à 40 personnes dans l’assistance, mais plusieurs d’entre elles sont devenues des figures emblématiques de la scène musicale de Manchester : Peter Hook de Joy Division et New Order, Morrissey des Smiths, Mark E. Smith de The Fall, Mick Hucknall de Simply Red, ainsi que Pete Shelley et Howard DeVoto des Buzzcocks.

 

A cette époque-là, on baigne en plein dans la révolution musicale avec l’arrivée des synthétiseurs aux sons venus de l’espace. David Bowie et le groupe Kraftwerk sont des figures emblématiques d’un courant musical avant-gardiste. La génération post-punk ayant eu le temps de digérer l’innovation de ces sons extraterrestres, cela a donné lieu à un tout nouveau courant qui éclate courant 70’s. On l’appelle la « New Wave » en rappel à la « nouvelle vague » des films français dans les années 50.

Ce que tu ne sais pas encore, c’est qu’un groupe qui allait tout bousculer dans le milieu de la musique sommeillait encore… à Manchester.

 

En effet, c’est en 1976 que le groupe de New Wave le plus prometteur de sa génération éclos à Manchester : Joy Division (connu à l’époque sous le nom de Warsaw).

Son chanteur et leader, Ian Curtis, apporte à la musique de ses 3 confrères des paroles glaciales et profondes qui viendront toucher un large public. Joy Division s’entoure bien et rapidement. On retiendra leur signature sur le très célèbre label indépendant tout droit venu de Manchester, Factory Records.

Tout s’enchaine très vite pour les acolytes de Ian Curtis mais Joy Division a trouvé une fin abrupte en mai 1980 soit un an après avoir publié leur premier album « Unknown Pleasure », et à la veille d’une tournée aux Etats-Unis qui leur promettait une gloire qui ne fut que posthume. Au même titre que la qualité et l’originalité de sa musique, cette trajectoire éclair et la mort frappante de son chanteur, ont néanmoins permis au groupe de devenir l’une des références marquantes de l’Histoire du rock. Quant à Ian Curtis, dépressif, atteint d’une épilepsie qui commençait à lui valoir des crises en plein concert et finalement suicidé par pendaison, il est naturellement devenu une icône du rock, et du genre musical dans lequel s’illustrait Joy Division en particulier.

 

Entre Post-Punk, New Wave et Cold Wave (nom donné à la New Wave en France), Joy Division fait la passerelle « underground » entre le rock traditionnel et tout un pan du rock alternatif (du gothique à l‘indus), la new wave (dont on pourrait citer comme autres figures emblématiques des groupes britanniques comme Depeche Mode ou The Cure) introduit l’électronique dans le rock, les effets de répétition, accorde une place prépondérante à la basse et s’autorise dans ses morceaux des expérimentations sonores là où jusque là les groupes de rock se contentaient de jouer de leurs instruments traditionnels de manière brute.

 

Leur célèbre morceau « She’s lost Control » reprend parfaitement ces ingrédients là pour composer une musique introspective, angoissante et hypnotisante, avec un son très distinctif au niveau des percussions notamment. Le chant, porté par la voix de baryton-basse de Ian Curtis avec des échos distordus qui viennent la hanter, évoque un personnage féminin sujet à des pertes de contrôle qu’on croit pouvoir attribuer à l’épilepsie (mais qui pourrait aussi bien être tout autre dérangement mental pour autant qu’on peut en juger dans l’absolu).

 

Avec Joy Division, le monde de la musique a pris un tournant tout autre que celui que nous suivions avant. Manchester a vu naître un des groupes les plus influents sur ses terres et rien que pour ça, cela m’a donné envie de faire claquer mes talons sur les rues pavées de Manchester (le temps d’un week-end ou d’un sejour linguistique…).

 

Si tu es toujours sceptique sur le fait que Manchester est une ville incontournable, ne serait-ce que pour ses musiciens extraordinaires et si Joy Division n’est pas à ton goût (sans pour autant vouer une passion à notre fameux Patrick Sébastien évoqué plus haut), tu dois savoir que Manchester a vu éclore bien plus de groupes de musiques que ce que tu ne l’imagines !

Pour ta culture : The Smiths, Oasis, New Order, The fall, Simply Red et meme Take That sont issus des quartiers populaires de cette belle ville du nord.

 

Si avec ça tu ne refais pas ta discothèque (ou au moins ta mp3thèque !), alors je ne peux plus rien pour toi.

Enfin si, peut-être…

 

Si c’est ton niveau de franglais qui t’effraie, tu peux te relaxer car grâce aux cours d’anglais dispensés à l’Ecole de langue Manchester, tu pourras venir t’égosiller à tue-tête lors d’un concert hypra-méga-chouette à l’Hacienda !

May 29 2012

ZeEnglishBlogue

Explorer les merveilleux paysages du Lake District

Le climat plus que clément qui règne sur la Grande-Bretagne depuis quelques jours est l'occasion idéale de découvrir les paysages magnifiques du Lake District. Cette partie montagneuse de la région de Cumbria au Nord-Ouest de l'Angleterre est généralement la plus humide du pays, donc c'est le moment ou jamais de s'y rendre. Que vous soyez un amateur de randonnée à pied ou à vélo, d'escalade, de pêche, de canoë ou simplement de beaux paysages, le Lake District vous offre de nombreuses opportunités de passer des vacances sportives et en pleine nature.

Le Parc National de Lake District rassemble les sommets les plus hauts d'Angleterre et compte pas moins d'une vingtaine de lacs majeurs, plus des dizaines de plans d'eau et de rivières. Les forêts alternent avec des étendues de prés à perte de vue où moutons et vaches se partagent l'herbe, ce qui procure un terrain parfait pour une faune riche et unique.

La variété du paysage du Lake District en fait un endroit merveilleux pour un dépaysement total et des vacances britanniques différentes et inoubliables!




http://www.lakedistrict.gov.uk/

May 24 2012

ZeEnglishBlogue
8139 6f48 500

Tartelette des joyaux de la couronne.

Aujourd'hui une recette anglaise rapide et facile à réaliser mais qui a pourtant tout d'un met raffiné, la saveur et l'esthétique. Une brillante idée pour accompagner le thé de 17h en l'honneur du Jubilé, histoire de changer des traditionaux scones, muffins ou autres cupcakes.

Par ailleurs, ce dessert classique peut être décliné tout au long de l'été puisque vous pouvez en varier les fruits selon la saison.

Pour 4 personnes:

200 grammes de pâte à feuilleté épaisse (3mm)

250 à 300 grammes de fruits rouges de saison (myrtilles, mures, variétés de framboises rouges et jaunes)

40g d'amandes effilées

Pour la crème :

2 jaune d'œufs

60 grammes de sucre semoule

Préchauffez le four à 200°C. Coupez la pâte feuilletée en 10 petits rectangles (5cm sur 6cm) et utilisez une fourchette pour faire quelques trous au centre de chacun. Répartissez sur une plaque préalablement couverte de papier cuisson. Mettre au four pendant 10 minutes jusqu'à ce qu'ils dorent un peu.

Pendant ce temps, mixez 1/3 des fruits avec les amandes pour obtenir une épaisse purée, puis tartinez-en les patisseries sorties du four. Répartissez délicatement le reste des fruits dessus.

Placez les jaunes d'oeuf avec le sucre dans un bol au bain marie, battez la préparation jusqu'à ce que la consistance augmente en volume et devienne épaisse et moelleuse.

Réchauffez les tartelettes pendant 5 minutes au four puis à l'aide d'une cuillère, versez la crème ça et là sur les fruits.

Servez tiède, accompagné d'un thé noir de Chine, excellent avec les tartes aux fruits.

April 18 2012

ZeEnglishBlogue

Visiter Londres et ses tresors caches

Il n’y a pas plus tard que le week-end dernier, je me baladais dans la capitale anglaise… La belle Londres de ce si bel angle de terre…

 

Cela fait maintenant des mois que je me trouve exilée outre-manche, et je me rends compte que ce blog ne présente aucun billet sur « London ».

Aussi bête que cela puisse paraître, il est temps pour moi de me mettre à jour et de vous parler de mes découvertes, de mes quartiers favoris, de ces petits endroits touristiques qui ravivent l’enfant qui est en nous. La plupart d’entre vous se reconnaîtra sans aucun doute dans mon récit, mais je vais essayer d’aller plus loin et de présenter Londres et ses trésors cachés.

 

Il y a plusieurs points touristiques à évidemment ne pas manquer dans Londres.

Buckingham Palace, le Saint James Park et les écuries font partis des lieux de visites classiques de la ville. Non loin de là, à quelques mètres (pratique si vous voulez vous balader à pieds), vous pourrez gagner les rives de la Tamise afin de passer devant Westminster Abbey et le Big Ben. C’est le moment de sortir son appareil photo, de se parer de son plus joli sourire et de poser devant Big Ben, dans une cabine téléphonique londonienne, afin de faire le véritable touriste étranger (je suis certain que vous voyez très bien ce que je veux dire, qui n’a pas cette image dans son album photo de Londres ??).

Lorsque que vous traverserez le pont au pied de cette grande horloge, vous pourrez admirer sur votre gauche l'immensément grand « London Eye ». Un petit tour de grande roue n’est pas à proscrire si vous souhaitez vous laisser transporter par les charmes de l’architecture Londonienne et accessoirement, si vous avez £18 à perdre. Cela dit, le tour dure environ 30 minutes et si vous arrivez un peu avant la tombée de la nuit, vous aurez la chance d’avoir une vue imprenable de Londres de jour et finir votre tour sous les lumières colorées de la ville, à l’orée de la nuit. C’est quelque chose d’inoubliable.

 

Un peu plus au Nord de la ville, vous devez impérativement aller vous perdre dans les méandres de Camden Town et son marché d’Ali Baba qui regorge de fripes absolument folles. Camden, c’est LE lieu rock’n’roll par excellence ! Vous trouverez des boutiques indénombrables de tatoueurs, pierceurs, des boutiques pour les punks, des salles de concerts… le paradis sur Terre.

 

Revenons-en aux lieux classiques que tout touriste se doit de visiter.

Picadilly Circus, le quartier de Soho, Carnaby Street, ce sont des coins charmants non loin de… Oxford Street la belle ! Avis aux fans de shopping : cette rue est à proscrire si votre portefeuille est en peine, en revanche, si votre cœur l’est… faites-vous plaisir et remontez-vous le moral dans le Primark le plus grand de toute l’Angleterre ou bien encore dans la fripe de Lilly Allen… N’oubliez pas non plus le célèbre grand magasin « Selfridges » ou bien dans le même esprit « Harrods ».

 

Si vous n’en êtes pas à votre première visite de Londres, vous pourrez choisir une autre manière de voir la ville en sortant des sentiers battus, tel un skieur faisant du hors piste.

 Je vous conseille vivement de visiter la maison de Dennis Sever, une magnifique demeure de style géorgien qui vous fait entrer dans le foyer d’une famille de tisserands huguenots travaillant la soie. Vous pourrez admirer une décoration absolument fidèle à l’époque.

 

 

Un deuxième endroit que j’aime beaucoup, c’est le moulin à vent de Brixton. Il vous fera faire un voyage dans le temps, à la découverte des villages pastoraux. Il est ouvert aux visitez entre le mois d’avril et le mois d’octobre mais seulement durant les week-ends.

Il y a bien évidemment beaucoup plus de trésors cachés dans Londres, mais à vous de les découvrir et pourquoi ne pas nous en faire part ?

February 29 2012

ZeEnglishBlogue
Bien que le français soit parlé au Québec, il y a plusieurs différences qui distinguent une personne francophone de la France d'une personne francophone du Québec. Eh bien comme pour la langue française, une langue aussi populaire que l'anglais ne peut pas être parlée de la même façon à travers le Monde. L'anglais utilisé par les British est similaire à celui des États Unis mais n'est pas exactement pareil.

Voici pour commencer les différences les plus et moins connus du vocabulaire anglais que j'ai pu observer depuis mon arrivé de l'Amérique en Angleterre.

Aubergine
American english: Eggplant
British english: Aubergine

Poubelle
American english: Trash, Garbage
British english: Rubbish, Bin

Frites
American english: Fries
British english: Chips

Coffre de voiture
American english: Trunk
British english: Boot

Camion
American english: Truck
British english: Lorry

Appartement
American english: Apartment
British english: Flat

Aspirateur
American english: Vacuum cleaner
British english: Hoover

Voici le lien vers une plus longue liste English Club

Le vocabulaire n'est pas la principale différence linguistique que j'ai pu observer en voyageant. Il y a aussi les différences dans l'orthographe. Par exemple, l'utilisation américaine du IZE notamment pour le mot Realize contrairement à Realise avec ISE chez les anglais.

Habitant en Angleterre, j'ai demandé à mes colocataires (house mates) de me donner leur avis sur les différences Américain vs Anglais. Après quelques minutes de discussion, nous sommes rapidement tombés dans les clichés. Toutefois nous avons retenus quelques différences nous ayant marquées lors de nos voyages aux États-Unis.

Côté musicale nous pouvons dire que les British ont développé le style rock britannique des années 60 -70 et qu'ils ont eu une grande influence sur le reste du Monde avec la musique des Beatles, The Rolling Stones, Led Zeppelin et bien plus encore. Tandis que les Américains ont influencé la scène internationale pour le genre Hip-Hop.

Nous avons aussi parlé du sens de l'humour. Plutôt très sarcastique et subtile pour les anglais contrairement à beaucoup plus en surface et direct chez les Américains. Néanmoins, les deux cultures comprennent l'ironie de chacun.

Les Anglais sont peut-être généralement plus réservés. Un bon exemple, dans un restaurant, si le repas commandé ne leur plaît pas ou qu'ils ont été déçus, ils ne diront rien au serveur. Par contre, les Américains sont de nature plus franche, moins de détour.

Évidemment, tout ce qui a été dit est selon nos observations personelles. À vous de découvrir la culture de chaque pays et ce qui fait d'eux un endroit unique. C'est pourquoi il est bien intéressant d'étudier une langue en voyageant. Ainsi des cours d'anglais à Londres offre une immersion linguistique permettant de découvrir les particularités de la capitale des Jeux Olympiques 2012. ESL cours d'anglais propose aussi des voyages en immersion totale aux États-Unis. De mon côté, maintenant que je suis en Angleterre, la Nouvelle-Zélande semble être un bon choix pour mes prochaines vacances au bout du Monde.

February 08 2012

ZeEnglishBlogue

Phoebe Killdeer révélation du festival "Vive la France" à Brighton

Le week-end du 28 janvier, le festival "Vive la France" s'est déroulé à Brighton.
Pour l'occasion, de nombreux groupes français ont été invités à écumer les scènes de la ville. Nous y avons également retrouvé JD Beauvallet, un des cofondateurs du célèbre magazine des Inrocks pour une conférence au Green Door, sur la musique rock. Les grands noms de la scène underground française se sont côtoyés sur les scènes de Brighton, laissant derrière eux des riffs aussi envoûtant les uns que les autres, des beats qui te collent aux tympans des jours durant, se mêlant à l'aura assez incroyable de leurs musiciens !

Pendant ce festival, on a retenu deux mots : "Nouvelle Vague". Pour les expatriés français, cela ne fait nul doute, s'ils ont ramené leur popotin au Green Door le vendredi 27 janvier ou encore s'ils sont entrés pour la première fois au célèbre Duke, c'était pour y voir les performances de la magnétique Phoebe Killdeer & The Short Straws et de la douce Mélanie Pain. Non, vous ne rêvez pas, les deux anciennes chanteuses du célèbre groupe Nouvelle Vague sont venues fouler les terres britanniques et ont relevé le défi incroyablement bien.




Mais aujourd'hui, même si Mélanie Pain a une place importante dans ma discographie, j'ai envie de crier sur tous les toits mon amour pour le nouveau groupe de Phoebe Killdeer. S'il y a bien un groupe qui casse 3 pattes à un canard, c'est celui-là !
Sur scène, on assiste à la résurrection d'un rock psyché et envoûtant comme on en avait pas entendu depuis des lustres... Phoebe est habitée par la musique, sa voix résonne dans nos oreilles, vibre dans tout notre corps et nous donne une envie incontrôlable de fermer les yeux et de se mouvoir en rythme se laissant bercer par le son de sa voix. Là, les riffs électriques et transcendants de son guitariste le célèbre Cédric Leroux (également guitariste pour Saez, Déportivo, Nouvelle Vague....) nous électrocutent sur place. On n'a, pour rien au monde, envie de sortir de cette bulle qu'ils batissent autour de nous. Le bassiste et le batteur s'accordent sur un tempo novateur, que mon corps a adopté sans mal en se laissant transporter.



Vous l'aurez compris, quand la France se déplace en Angleterre, elle ne fait pas les choses à moitié. On aurait pu nous envoyer Patrick Sébastien ou Christophe Maé (qui, accessoirement a tourné un de ses clips sur le Brighton Pier), mais non ! Encore heureux !

Le new wave français des années 2000 a surgi ce soir-là au Green Door.

January 03 2012

ZeEnglishBlogue

January 02 2012

ZeEnglishBlogue

Deux Villes en Angleterre

Pour ce petit article j'aimerais suggérer deux villes bien différentes à visiter lors d'un séjour en Angleterre. Deux villes où j'y est vécu une belle année.

Rochester en 2009-2010

Rochester, ville aux allures des contes de Charles Dickens. Ville bien charmante mais pas très grande. La rue principale est populaire pour ses boutiques d'articles seconde main et boutique de charité. Elles sont idéales pour trouver de quoi s'installer dans une nouvelle ville pour pas trop cher.

Rochester est tout près de l,action de Londres à seulement 50 minutes de train. C'est aussi pas très loin de Dover pour les traversés de ferry au départ de Calais. Si vous êtes un professeur de français et venez donner des cours de françaisdans un institution Britannique, Charles Dickens sera un sujet commun. C'est un bon début pour avoir une bonne conversation et ainsi faire d'un échange bilingue avec les étudiants un succès.

Une oeuvre comme les Grandes Espérances qui a été adaptée plusieurs fois pour le cinéma et pour la scène théâtrale permettra ainsi des cours de langues avec beaucoup de supports visuels pour aider à la compréhension oral et écrite.

Le Dickens Festival fait revivre les rues de Rochester avec des centaines de personnes habillées en costumes d'époque pour l'occasion.

Cambridge en 2010-2011

Cette ville universitaire est mondialement reconnue pour ses institutions académiques. Ainsi, les nombreux étudiants sont assurés de recevoir une éducation de qualité internationale lors d'une gap year. Les promenades en barques sur la rivière Cam est l,activité d'immersion permettant d'apprendre les histoires populaires reliées au passé des collèges tout en relaxant. Bien que tout puisse se faire à pied, la bicyclette est le moyen de transport préféré des étudiants.

Les villages et les paysages pittoresques qui entourent Cambridge sont à découvrir. Après une grande marche dans les champs à explorer la flore, c'est le moment d'étudier le comportement anglais dans le Pubs locaux et d'échanger pour avoir une expéreince interactive. En effet, les Pubs sont parmi les points de rencontre favoris des Britanniques.  Comme la bière, l'accueil vous y sera toujours agréable!

November 21 2011

ZeEnglishBlogue

Coup de théâtre!

Apprendre l’anglais peut souvent être long et ne pas sembler amusant. Voici un petit conseil pour rendre l’apprentissage d’une langue plus divertissant.

The Pirates of Penzance or the Slave of Duty


Lire une pièce de théâtre ou d’opéra est un excellent début. Prenez un classique comme The Pirates of Penzance.  Opéra comique de la période victorienne de Gilbert et Sullivan produit au théatre et au cinéma c’est un classique de la culture anglaise.  Faites de l’œuvre classique une recherche intéressante. Des extraits de Pirates of Penzance peuvent être regardés sur Youtube.

Puis je vous conseille aussi d’aller voir l’action en personne. La Cambridge Operatic Society  www.caosweb.org  présente fin novembre une version unique de cet Opéra.  Et si ce n’est pas Cambridge, plusieurs œuvres de Gilbert et Sullivan sont présentées à travers l’Angleterre. Voici un extrait de la chanson du Major Général :

« I am the very model of a modern Major-General,

I've information vegetable, animal, and mineral,

I know the kings of England, and I quote the fights historical

From Marathon to Waterloo, in order categorical;

I'm very well acquainted, too, with matters mathematical,

I understand equations, both the simple and quadratical,

About binomial theorem I'm teeming with a lot o' news,

With many cheerful facts about the square of the hypotenuse.»

ZeEnglishBlogue
Play fullscreen
The Pirates

October 21 2011

ZeEnglishBlogue

Rencontre avec Floriane Caux

Aujourd’hui je me suis rendu au design vintage bridal show à Birmingham. Il s’agit d’un salon réunissant plusieurs prestataires autour du thème du mariage décalé et déjanté. On peut par exemple y croiser des couturiers proposant des robes style années 50, des décorateurs excentriques ou encore des photographes.
C’est justement du côté des photographes que je suis tombé nez à nez avec Floriane, une de mes connaissances. Elle faisait sa promotion en tant que photographe. Je suis tombé sous le charme de ses photos.




Cette photo a été prise dans le cadre d’une scéance trash the dress.
Floriane propose ses services de photographe de mariage à Toulouse principalement, mais elle se déplace dans toute le France et même à Angleterre !


Older posts are this way If this message doesn't go away, click anywhere on the page to continue loading posts.
Could not load more posts
Maybe Soup is currently being updated? I'll try again automatically in a few seconds...
Just a second, loading more posts...
You've reached the end.

Don't be the product, buy the product!

Schweinderl